Greffes anonacées

greffer.net >> Autres fruits

belinsecte a écrit le 11/01/2018 01:23 (ref msg # 61247 )
Il réussit et fructifie dans un village Andalous en altitude où il gèle chaque hiver, mais tes bouts de feuilles grillées montrent un manque d'eau dont il est très, très gourmand.
tropique a écrit le 18/01/2018 21:48 (ref msg # 61438 )
Aujourd hui,le facteur m avait remis un gros pli renfermant plusieurs greffons asiminiers :Taylor---taylor two et overleese.Je remercie infiniment Gavot pour sa grande générosité
Comme ces greffons avaient été récoltés il y a moins de 10j,ils sont sensés avoir déjà subit la stratification sur pied,du moins partielle.
La photo ci-dessous montre combien était grand mon acharnement sur ces greffons




Festival dans la serre

Début novembre 2017,j avais déjà greffé asiminier sunflower et prima.Les premiers sont sur la bonne voie,tandis que les prima continuent à végéter,peut-être qu ils sont incompatibles,peut-être autre chose.




Deux mois et demi après greffe,les A. prima n ont pas encore démarré.Après avoir taillé un greffon j avais remarqué que le bois est encore vert,mais la soudure n est que partielle.Encore un mois de sursis,s ils continueront à être têtus,je les remplacerai .La relève ne manque pas dans le frigo

Aussi,j avais constaté que les greffons ayant des bourgeons bien développés démarrent plus vite que les autres.Je viens d insérer des greffons avec des bourgeons minuscules tout en conservant intacte la partie terminale .
tropique a écrit le 11/02/2018 15:02 (ref msg # 62058 )




Trois semaines après greffes sur corossolier,les bourgeons de taylor two et overleese viennent de débourrer.le greffon sunflower inséré depuis 3 mois continue à pousser normalement.Au vu de ces résultats,je suis certain que le corossolier possède beaucoup d affinités avec l asiminier,quant à la compatibilité entre pg et greffon je dois attendre minimum trois ans avant de me prononcer là-dessus.

Par contre,je me retrouve en face d une déception utile en ce qui concerne l asiminier sur cherimolla:




Ce greffon inséré sur chetimolla depuis trois mois, s était complétement desséché après avoir émis une belle pousse de 5 feuilles.Surement,il avait du puiser sur ses réserves pour arriver à ce résultat.Aussi,aucun greffon de trois semaines n avait manifesté à ce jour un signe de bonne volonté.
Tous ces mauvais signes laissent supposer une incompatibilité entre cherimolla et asiminier,toutefois,il est encore trop tôt pour se prononcer catégoriquement sur ce sujet.




Après avoir retiré le greffon desséché,je l avais découpé pour avoir une idée sur la cause de l échec.
A première vue,on peut remarquer que les écorces pg-greffon n ont pas la même épaisseur,donc les cambiums n étaient pas bien alignés dès le départ,cela avait échappé à mon intention.C est fichu pour les greffons déjà en place,je dois recommencer tout à zéro
Ce problème n est pas rencontré avec le corossolier
belinsecte a écrit le 11/02/2018 20:25 (ref msg # 62060 )
tropique post_id=62058 time=1518357725 user_id=4982 a écrit :

...
Tous ces mauvais signes laissent supposer une incompatibilité entre cherimolla et asiminier,toutefois,il est encore trop tôt pour se prononcer catégoriquement sur ce sujet.
...

Pour mémoire discussions précédentes: incompatibilité probable (rejet après quelque temps) lorsque le cherimola est le PG, compatibilité quand l'asiminier est le PG.
tropique a écrit le 12/02/2018 23:10 (ref msg # 62073 )
Personnellement je ne suis pas encore en mesure de confirmer si le cherimolla réussit ou pas sur asiminier jusqu à ce que j épuise toutes les possibilités à ma portée: tester différentes méthodes de greffe -- procéder pendant deux ou trois saisons différentes.




Mes pg asiminiers font à peine 4mm de diamètre,je pourrai greffer dessus le corossolier,mais pas le cherimolla,en effet,un greffon lignifié de 4mm ne pourrait être récupéré sur cherimolla,la jeune pousse démarre déjà avec 4 mm.

Au fait ou avais-tu lu que l asiminier réussit sur cherimolla et pas l inverse,peut-être que j y découvrirai des choses intéressantes.
Timi a écrit le 13/02/2018 10:25 (ref msg # 62079 )
Hello tropique !
Effectivement ce qui nous intéresserait de savoir pour la métropole, c'est surtout dans le sens chérimole sur asiminier, ou encore corossol (et autres anones tropicales) sur asiminier et/ou chérimole...
Si quelqu'un a la réponse...
gavot a écrit le 13/02/2018 11:45 (ref msg # 62081 )
Je vais essayer des choses comme ça dans quelques semaines, quand mes PG asiminiers auront démarré...
condition nécessaire (mais non suffisante!!) pour avoir des éléments de réponse ...
gavot a écrit le 13/02/2018 11:46 (ref msg # 62082 )
Pour Tropique : j'essaierai aussi si je parviens à avoir du greffon, ylang ylang sur asiminier....
tropique a écrit le 14/02/2018 00:42 (ref msg # 62097 )
Timi--Je n ai pas encore testé cherimolla sur asiminier,par contre j avais essuyé des échecs avec asiminier sur cherimolla et atemoya qui est un hybride de cherimolla.En ce qui concerne asiminier sur corossolier,les résultats sont positifs à 100%.Toutefois,à ce stade,on ne peut certifier que l asiminier est compatible avec le corossolier,il faut attendre quelques années pour voir si le greffon sera rejeté ou non,et puis,si l asiminier n arrivera ^pas à transmettre un peu de rusticité au cherimolla,on sera également en face d une déception.

Gavot--Nous seront nombreux à suivre avec passion l évolution de tes greffons annona tropicaux sur asiminier.Bonne chance
Je suis curieux de voir le comportement du corossolier(à feuillage persistant) sur asiminier (à feuillage caduc).Peut-être que tes asiminiers en profiteront pour émettre un peu de verdure pendant l hiver
Quant à l ylang-ylang sur asiminier,ce sera le top des tops
Antigonos a écrit le 16/02/2018 22:33 (ref msg # 62130 )
Je me permets de faire remarquer que vous mélangez un peu tout, entre la période de repos d'une plante en période froide (logique) et le fait que les feuilles soient caduques ou non, puis avec la stratification des graines (nécessaire pour libérer les gibbérellines), et enfin le fait que la sève soit suffisante pour permettre une greffe et le fait qu'un bourgeon pousse - ce qui dépend des hormones... Non, là il y aurait trop à dire, ça part dans tous les sens.
Expérimenter sur des bases confuses ne peut amener qu'en des conclusions erronées.
belinsecte a écrit le 17/02/2018 17:14 (ref msg # 62140 )
tropique post_id=62073 time=1518473422 user_id=4982 a écrit :

Personnellement je ne suis pas encore en mesure de confirmer si le cherimolla réussit ou pas sur asiminier jusqu à ce que j épuise toutes les possibilités à ma portée: tester différentes méthodes de greffe -- procéder pendant deux ou trois saisons différentes.

asiminier-pg.jpg
Mes pg asiminiers font à peine 4mm de diamètre,je pourrai greffer dessus le corossolier,mais pas le cherimolla,en effet,un greffon lignifié de 4mm ne pourrait être récupéré sur cherimolla,la jeune pousse démarre déjà avec 4 mm.

Au fait ou avais-tu lu que l asiminier réussit sur cherimolla et pas l inverse,peut-être que j y découvrirai des choses intéressantes.

Cherimola sur Asiminier: C'est Mazan qui nous a sorti des références ici en fin de P.1 du présent sujet: https://www.greffer.net/discussion/viewt...
Quant à l'inverse (Asiminier sur Cherimola, le seul sens que tu aies essayé)*, ce serait une exception, puisque généralement caduc sur persistant ça marche pas on en avait discuté. mais bon c'est vrai que le cherimolier serait plutot un caduc ou semi-persistant... en andalousie sur ceux suffisament arrosés les feuilles tombent en même temps que les autres repoussent!
Dans le forum j'ai envoyé des greffons de chérimoliers rustiques à tous ceux qui m'en ont demandé, pour bouturer ou greffer sur asiminier, j'espère qu'ils en parleront ici (Antigonos, Aroued, Diospyros, Gavot, Legot ; dans l'odre alphabétique! )

* je n'en vois pas l'intérêt puisqu'on recherche un PG + résistant au froid et à la sécheresse
Antigonos a écrit le 17/02/2018 19:51 (ref msg # 62148 )
De mon coté il s'agit pour moi de boutures et elles sont les pieds au chaud sous mini-serre.
Pour la greffe d'anone sur asiminier j'ai posté ce jour à https://www.greffer.net/discussion/viewt... :
Antigonos post_id=62145 time=1518889483 user_id=67167 a écrit :

Pour info, je viens de voir dans le "Grand livre de la taille et de la greffe" de Boffelli Sirtori (p. 267) que le porte-greffe tout indiqué pour l'anone était Annona triloba, autrement dit l'asiminier, pour sa rusticité. Donc il n'y a pas de problème de compatibilité sauf exception variétale éventuelle.

Dans le sens inverse, cela ne sert à rien sauf si on n'a pas de PG asiminier mais plein de chérimoliers...
tropique a écrit le 17/02/2018 20:12 (ref msg # 62150 )
Voici la suite de mes tests sur annonacées:




Comme j ai des doutes sur la réussite du cherimolla sur l asiminier,j ai préféré opter pour le corossolier sur asiminier, puisque ça marche pour le moment dans le sens inverse





Je viens de greffer cherimolla adulte sur cherimolla franc .Le deuxième greffon est un corossolier.Quoique ce dernier végète sur cherimolla cela ne pose pas problème du moment qu il sera utile pour jouer le rôle d intermédiaire pour asiminier
tropique a écrit le 22/02/2018 22:40 (ref msg # 62226 )



Voici ou en sont les greffons overleese,taylor et taylor two après 35 j.




Par contre,Le greffon sunflower de 3,5 mois continue à pousser au ralenti,je ne lui en veux pas du moment qu il partage le même pg avec plusieurs autres variétés

J espère que d ici l automne ils seront assez ramifiés pour pouvoir y prélever des greffons pour la suite de mes tests
gavot a écrit le 23/02/2018 08:28 (ref msg # 62230 )
Bonjour Tropique,
J'espère que tu nous feras parvenir des fruits de tes asiminiers greffés sur annone, afin de faire des dégustations comparatives pour identifier un effet éventuel du PG sur le goût du fruit ! Ou bien je t'enverrai des fruits Taylor, Taytoo...mais dans un sens ou dans l'autre ça voyage très mal!
Si tu veux du greffon Sun ou Prima pour réessayer des autofertiles bons pollinisateurs, grâce à la vague de froid je peux encore t'en envoyer de parfaitement dormants.
tropique a écrit le 25/02/2018 00:07 (ref msg # 62243 )
Salut Gavot
Je ne saurais comment te remercier pour tes encouragements.En effet,c est grâce à ta générosité et les conseils des amateurs que j avais pu réaliser cette greffe qui me tenant tant à coeur.
Si tout se passera bien,avec les quatre variétés greffées le problème de la pollinisation ne se posera plus.
Les asimines ne peuvent être stockées plusieurs jours,c est pour cette raison qu on ne les trouve pas les étals,toutefois, on pourrait les offrir à son entourage ou bien les écouler dans le marché local.
Je rencontre le même problème avec les sapotes blanches.Le frigo avait résolu cela:




Ces fruits congelés furent récoltés fin Juin 2017,je les utilise pour les jus,salades de fruits ou en pâtisserie.Ils s affaissent moins d une heure après leur sortie du frigo.Je les consomme aussi dans l état.Un délice
gavot a écrit le 25/02/2018 10:10 (ref msg # 62244 )
Salut Tropique,
J'attends de mon côté encore quelques temps pour greffer les annones sur PG asiminier, en serre non chauffée. Mais je n'escompte pas obtenir d'aussi beaux résultats que les tiens!!
Je pense aussi cette année conserver de la pulpe d'asimine. L'an dernier j'en ai laissé geler à moitié dans le frigo, c'était délicieux comme un sorbet !
tropique a écrit le 26/02/2018 00:25 (ref msg # 62255 )
Salut Gavot
Tes greffes seront meilleures et plus précieuses que les miennes,en effet,l annonier tropical sur asiminier intéressera tous ceux qui résident en zone tempérée.Je pense que se sera une première .
A mon avis tu dois greffer en tête sur adulte,sans pour autant toucher aux rameaux du pg.J ai l impression qu un greffon sur un pg bien ramifié émet des pousses plus vigoureuses que sur un pg taillé .Je suis en train de re-vérifier cela.
Axe tes efforts sur le corossolier,il est plus proche de l asiminier que le cherimolla.
Si tu as besoin d autres greffons,tu peux compter sur moi et,pour toujours.
Bonne chance
Antigonos a écrit le 28/02/2018 20:02 (ref msg # 62297 )
1 - La greffe du genre Annona sur asiminier est banale, je l'ai signalé deux fois :
Antigonos post_id=62148 time=1518893508 user_id=67167 a écrit :
Pour la greffe d'anone sur asiminier j'ai posté ce jour à https://www.greffer.net/discussion/viewt... :
[quote=Antigonos post_id=62145 time=1518889483 user_id=67167]
Pour info, je viens de voir dans le "Grand livre de la taille et de la greffe" de Boffelli Sirtori (p. 267) que le porte-greffe tout indiqué pour l'anone était Annona triloba, autrement dit l'asiminier, pour sa rusticité. Donc il n'y a pas de problème de compatibilité sauf exception variétale éventuelle.

Dans le sens inverse, cela ne sert à rien sauf si on n'a pas de PG asiminier mais plein de chérimoliers...
[/quote]
2 - Corossolier = Annona muricata, chérimolier = Annona cherimola, asiminier = Asimina triloba.
L'asiminier n'est plus classé dans le genre Annona depuis déjà quelques années. En classification classique, basée sur les caractères morphologiques, mais en plus en classification phylogénétique, basée sur l'ADN.
Donc le corossolier est génétiquement plus proche du chérimolier que de l'asiminier, qui fait partie d'un autre genre (Asimina) que les deux précédents.
Néanmoins il est possible que dans un même genre une espèce devienne incompatible alors que la compatibilité s'est maintenue entre les autres espèces de ce genre et celles d'un genre voisin. Autrement dit il serait possible de greffer les espèces d'un genre sur un genre voisin sauf pour cette espèce qui a divergé davantage sur ce point précis, ce qui ne représente pas forcément beaucoup de gènes ou un caractère morphologique.
3 - Dans tous les livres sur la greffe ainsi que dans les formations il est expressément expliqué que l'on doit retirer tous les rameaux et bourgeons sous un point de greffe et laisser une partie de ceux qui sont au-dessus. C'est la notion de base de "tire-sève". La plante envoie de manière privilégiée la sève vers les parties saines mais assèche les parties malades ou lésées... comme c'est le cas avec une greffe. Sur un arbre conséquent on se contente de réduire la ramure non greffée pour la première année, afin de forcer la croissance des zones greffées mais sans affaiblir le porte-greffe. L'année suivante on coupe ce qui reste.
La multiplicité de variétés sur un même arbre n'a pas de sens pour quelqu'un qui cherche à produire car il y aura toujours les moins vigoureuses qui seront éliminées à terme, c'est une source de problèmes divers. C'est utile quand on manque provisoirement de porte-greffes. C'est aussi sympathique pour l'amusement, ou même parfois pour l'art : il y a un américain, Sam Van Aken, qui a greffé un amandier avec 40 variétés compatibles (ouf...) à savoir tous les fruits dits "à noyaux" : amandier, prunier, abricotier, cerisier, pêcher dont nectarine... Voir à https://www.cyclope.ovh/40-differentes-s... : cela devrait vous plaire
Timi a écrit le 01/03/2018 09:04 (ref msg # 62312 )
Très interessant tout ça merci !


greffer.net >> Autres fruits