Greffes anonacées

greffer.net >> Autres fruits

tropique a écrit le 14/03/2017 20:46 (ref msg # 57467 )
Voici un futur "bijou vert" de mon jardin:







A droite : anona cherimolla ,qui est en même temps porte-greffe (3 ans)
Au centre : Asiminier prélevé sur adulte
A gauche : Corossolier prélevé sur pousse de deux ans
Sur le rameau taillé,je compte greffer ce WE l atémoya

Comme je ne pourrais jamais arriver à bout de tous les fruits d un cherimolla,ce multi-greffé me permettra de varier le menu,la récolte sera
modérée,sans parler du gain de place
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 15/03/2017 14:17 par tropique
gavot a écrit le 15/03/2017 13:24 (ref msg # 57473 )
Penses-tu que les annones vont polliniser l'asiminier ?(à moins que tu aies greffé un auto-fertile)
tu as du persistant et du caduc sur le même sujet : à réguler ultérieurement par la taille ?
tropique a écrit le 15/03/2017 14:46 (ref msg # 57474 )
Parmi les 4 anonacées,il n y a que le corossolier qui est à feuillage persistant
J avais greffé Sanflower et prima,donc pas de problème pour la pollinisation croisée,cela ne me m empêchera pas de les polliniser manuellement avec le pollen des tropicales,pour en avoir une idée,mais cela est la phase ultime

Il faut d abord que les asiminiers réussissent à s adapter sous mon climat ( canicule et absence de froid).
Vont-ils fleurir ou non ?--(les kiwi font du 6 m chez moi et aucune fleur en raison de l absence du gel,kif kif pour les cerisiers)

Je dois patienter 5 ans avant d avoir une réponse claire à mes questions
Dès qu il y aura du nouveau je partagerai
gavot a écrit le 15/03/2017 18:50 (ref msg # 57479 )
J'ai vu la semaine dernière deux asiminiers au jardin Val Rahmeh à Menton, endroit où il ne gèle pratiquement jamais. Ces asiminiers (hors végétation en ce moment) ont un aspect parfaitement "normal". Je ne me suis pas renseigné pour savoir s'ils fructifiaient.
Par ailleurs, l'aire naturelle de l'asiminier descend bien au sud, dans des régions où il ne gèle pas tous les hivers (les climats nord américains, en moyenne tempérés, sont beaucoup plus contrastés que les nôtres, avec de fortes variations inter annuelles et des changements extrêmement rapides de températures)
Je pense donc que tu as quelques chances d'avoir fleurs et fruits ...
Bruno a écrit le 21/03/2017 19:33 (ref msg # 57574 )
Peut-être que plus au nord, où le chéromolier et le corosolier ont tendance à geler, le fait de les greffer sur asiminier leur donne une résistance accrue au gel, un peu comme pour les agrumes greffés sur poncirus. .
tropique a écrit le 22/03/2017 15:24 (ref msg # 57586 )
Bruno post_id=57574 time=1490121218 user_id=503 a écrit :

Peut-être que plus au nord, où le chéromolier et le corosolier ont tendance à geler, le fait de les greffer sur asiminier leur donne une résistance accrue au gel, un peu comme pour les agrumes greffés sur poncirus. .



Si quelqu un souhaite tester,je suis en mesure de lui en fournir des greffons
Voici les photos de deux pousses anonacées tropicales ayant séjourné dans le jardin pendant l hiver ( +3°c):




Le corossolier qui est à feuillage persistant végétait.Son feuillage fut ^partiellement grillé





L atemoya et le cherimolla qui sont à feuillage caduc avaient perdu tout leur feuillage.Dès que les températures étaient devenues clémentes,la reprise fut foudroyante.

Dans tous les cas,le cherimolla ne réussit pas chez nous sous 0°c,malgré les températures élevées en journée et beaucoup de soleil.J avais remarqué qu ils sont plus résistants que les pousses avocatier
tropique a écrit le 03/09/2017 20:34 (ref msg # 59272 )
Du nouveau concernant l anonacée multi-greffée:




1--Cherimoya:
2--Atemoya
3--Corrossolier
4--Asiminier
Les trois premiers sont des tropicales à feuillage persistant.Ils poussent toute l année si on leur procure chaleur et humidité.Ils fleurissent au printemps
Par contre l asiminier qui est à feuillage caduc se trouve actuellement en dormance,surement il redémarrera en fin d hiver.Lui aussi fleurit au printemps
Il faut attendre plusieurs années avant de s assurer s ils sont compatibles ou non
Au démarrage de l asiminier j en posterai une autre photo
ARHUS76 a écrit le 03/09/2017 21:37 (ref msg # 59273 )
belinsecte a écrit le 05/09/2017 02:07 (ref msg # 59290 )
Question récurrente:
Personne n'aurait essayé de greffer cherimoya sur asiminier?? A combien cela repoussera-t-il sa limite de tolérance au gel?
JM a écrit le 01/10/2017 21:00 (ref msg # 59630 )
tropique post_id=59272 time=1504463676 user_id=4982 a écrit :

Du nouveau concernant l anonacée multi-greffée:

anonier trois greffons.jpg
1--Cherimoya:
2--Atemoya
3--Corrossolier
4--Asiminier
Les trois premiers sont des tropicales à feuillage persistant.Ils poussent toute l année si on leur procure chaleur et humidité.Ils fleurissent au printemps
Par contre l asiminier qui est à feuillage caduc se trouve actuellement en dormance,surement il redémarrera en fin d hiver.Lui aussi fleurit au printemps
Il faut attendre plusieurs années avant de s assurer s ils sont compatibles ou non
Au démarrage de l asiminier j en posterai une autre photo

Très intéressant, à suivre.
clow a écrit le 01/10/2017 21:07 (ref msg # 59631 )
Salut tropique je vois que tu greffe les anonna les uns avec les autres d'ou une petite question qui viens de me passer par la tête.

En parlant d'anone il me semble que le genre annona est assez proche de celui des magnolias, donc pense tu que son greffage si réalisable puisse être intéressant ?

Bon cela devrait nous permettre d'avoir un système racinaire plus résistant mais cela ne nous permettra pas d'en améliorer la résistance au froid par chez moi .

De plus, l'asimine en fait aussi parti donc cela pourrais aussi être intéressant pour cela.

Que pense tu de cette idée Tropique ?
ké20 a écrit le 02/10/2017 09:57 (ref msg # 59639 )
Génial ce test !

En France à part dans quelques rares secteurs en zone 10a , voire 10b , je ne pense pas qu'on réussisse l'atemoya , le cherimoya et le corrossolier ..... Éventuellement greffé très haut .
tropique a écrit le 03/10/2017 02:33 (ref msg # 59653 )
Clow--- Pour la greffe d asiminier sur magnolia il faut d abord réussir celle-ci et attendre quelques années avant de pouvoir affirmer que c est intéressant ou non.Comme vient de l affirmer Ké20, les anonacées tropicales, greffées ou non, ne réussiront jamais au delà de la zone 10 voire la zone 9 A
Si j arriverai à mettre la main sur un magnolia je n hésiterai pas à y greffer dessus une anonacée tropicale ne serait-ce que pour avoir une idée précise sur cet assemblage.si ça réussit,feu vert pour l asiminier,sinon on passe à autre chose.en ce qui me concerne les doutes sont dominants

Merci Ké 20 .Vrai que les anonacées tropicales réussissent en zone 10,mais la fructification peut être nulle ou égale à une peau de chagrin ( d après ceux qui les cultivent dans cette zone)
gavot a écrit le 03/10/2017 08:16 (ref msg # 59657 )
La greffe d'annonacée sur Magnolia mérite d'être tentée ; toutefois la parenté des uns et des autres est assez lointaine, même si le petit nombre de genres et d'espèces dans ces familles (les magnoliacées surtout, deux genres actuels liriodendron et magnolia) incite à penser que les parentés sont proches.
Il s'agit de dicotylédones primitives , le "clade" Magnoliidés (selon la classification APG de 2009) incluant l'ordre des Magnoliales, constitué des deux familles Magnoliacées et Annonacées. Le clade Magnoliidés selon cette classification est le groupe frère de celui des Monocotylédones, issu lui aussi des dicotylédones archaïques, mais qui a lui connu une diversification notablement plus importante ...
La greffe d'annonacée sur Liriodendron(Tulipier) mériterait elle aussi probablement d'être tentée.
mazan a écrit le 05/10/2017 15:21 (ref msg # 59698 )
belinsecte post_id=59290 time=1504570025 user_id=64308 a écrit :

Question récurrente:
Personne n'aurait essayé de greffer cherimoya sur asiminier?? A combien cela repoussera-t-il sa limite de tolérance au gel?


Bonjour,
D'après un vieux livre d'agriculture tropicale datant de l'époque coloniale, la greffe de l'annone sur asiminier se pratiquait en Afrique du Nord .De même, dans un livre espagnol des années 70 sur les cultures tropicales du sud de l'Espagne, l'Asiminier est cité comme porte greffe possible du Chérimolier .Cependant dans des ouvrages plus récents parus en Espagne, ils ne parlent plus de cette possibilité et apparemment les cultures commerciales de la-bas sont actuellement greffées sur semis de franc. D’après les forums US sur les plantes exotiques la greffe dans le sens inverse- Asiminier sur Cherimolier- pousse mal et est rejetée au bout de quelques années à causes d’incompatibilités génétiques importantes ce qui expliquerait, toujours d’après ces forums, pourquoi l'hybridation entre les deux est impossible malgré de nombreuses tentatives.
belinsecte a écrit le 07/10/2017 22:48 (ref msg # 59723 )

Selon tes sources
- cherimolier sur asiminier fonctionnerait (persistant sur caduc)

- asiminier sur cherimolier serait rejeté (caduc sur persistant), après quelques années (même en supprimant toute repousse persistante sous le point de greffe?)
Pour quand la chimère?
Message modifié 2 fois ; la dernière fois le 01/12/2017 07:59 par belinsecte
mazan a écrit le 07/10/2017 23:43 (ref msg # 59724 )
Ce sont des sources anciennes peut être pas fiables :
"le verger colonial " 1925
"cultivo del aguacate chirimoyo mango papaya " espagne 1979
Apres tout on greffe bien du citrus satsuma ou sinensis (persistant ) sur du caduc ( poncirus trifoliata) par contre j'ignore si l'inverse est possible.
tropique a écrit le 09/10/2017 00:39 (ref msg # 59736 )
Ces anciens tests ont été réalisés en Afrique du Nord et en Espagne,qu en sera-t-il s ils sont réalisés en zone tempérée ?
--L asiminier réussira-t-il à maintenir en vie les tropicales?
--Si c est oui,la végétation des tropicales s alignera-t-elle sur celle de l asiminier du fait qu elles seront elles aussi à feuillage caduc (froid)?
Observation: J avais constaté que le corossolier résiste au froid mieux que le chérimolier (+3 °c) les greffons sont disponibles pour ceux qui aiment tester et qui cultivent l asiminier
belinsecte a écrit le 10/10/2017 09:50 (ref msg # 59746 )
As tu un thermomètre à mémoire? car s'il fait 0°C le soir, ça peut descendre en dessous pendant la nuit et remonter le matin.
La température à laquelle gèle une espèce dépend de sa variété, exposition, drainage du sol, mais en moyenne la limite absolue serait -2°C pour le cherimolier, -4°C pour Annona montana, -4 à -9°C pour les avocatiers. Si les températures que tu indiques sont celles d'un thermomètre à mémoire de minimas (qui te révèle jusqu'à combien c'est descendu pendant la nuit), cela voudrait dire que tu aurais des variétés particulières? ou que n'étant pas bien exercées au froid? tes plantes seraient moins rustiques?

Eriobotrya persistant ne perd pas ses feuilles et fleurit en hiver sur PG caduc d'aubépine, cognassier. Mais il les perd sur ton PG poirier ayant un intermédiaire.
Sur Poncirus caduc, Satsuma garde ses feuilles et fructifie en hiver.
Hypothèse Si Cherimolier perdait ses feuilles sur PG asiminier, cela améliorerait peut-être sa résistance au froid. Mais normalement, les cherimoyas, sucrés et riches en protéines et omégas3, murissent entre novembre et janvier.

La sève du PG ferait-elle office d'"antigel" pour le greffon? Pourrait-elle transmettre une toxicité aux fruits du greffon? (L'asiminier est toxique sauf ses fruits bien mûrs, et gèlerait à -25°C).
tropique a écrit le 11/10/2017 00:15 (ref msg # 59750 )
Pour les minima je me base sur la météo locale. Les +3°c sont signalés entre 4 h et 6 h et ne persistent que pendant quelques jours en février.Dans mon jardin clôturé et situé en ville c est un ou deux degrés de plus, d après mon thermomètre
Par ailleurs,la rusticité donnée ne concerne que les plants adultes installés en pleine terre.A titre d exemple mon sapotier bien enraciné en pleine terre fleurit et fructifie en automne-hiver,alors qu un jeune sapotier en pot ou en pleine terre perd son feuillage pendant l hiver

Les chérimoyas commencent à perdre leurs feuilles dès que ça descend en dessous de 10°c,par contre un cherimoya installé au chaud ne perdra jamais son feuillage hiver comme été..les corossoliers,même en pot,arrivent à les garder toute l année,bien sûr qu elles sont renouvelées.au fur et à mesure
Comme toutes mes anonacées sont en pleine végétation,début novembre je testerai l asiminier sur corossolier et atemoya

.


greffer.net >> Autres fruits